Hausse du nombre de nominations de femmes professeures en 2014

La proportion de nominations de femmes au sein du corps professoral des Ecoles polytechniques fédérales (EPF) a presque doublé par rapport aux années précédentes. Elle est passée de 18% à 33%, annonce vendredi le Conseil des EPF. Mais «les efforts dans ce domaine doivent être poursuivis», indique le communiqué du Conseil.

Selon les derniers chiffres disponibles des EPF, à fin 2013, le pourcentage des femmes professeures s’élevait à 12,4% du corps professoral. Dans la catégorie de la «relève», les professeurs assistants, cette proportion monte à 25%.

Au total, 70 personnes, dont 23 femmes, ont obtenu le titre de professeur au sein des EPF en 2014. Pour le Conseil des EPF, il s’agit d’une évolution réjouissante, même si les efforts dans le domaine doivent se poursuivre.

Les EPF annoncent également une hausse de salaire de 0,6% en 2015 pour leurs collaborateurs. Cette hausse, qui fait suite à des négociations avec les partenaires sociaux, comprend une compensation du renchérissement de 0,1% et une augmentation du salaire nominal de 0,5%.

Mise en oeuvre mesurée

Saluant le rejet clair de l’initiative d’Ecopop, le Conseil des EPF s’inquiète par contre des possibles répercussions du nouvel article constitutionnel sur l’immigration, suite au vote du 9 février dernier. «Il faudra garantir, lors de l’allocation des contingents, que les hautes écoles et les établissements de recherche puissent continuer à recruter suffisamment de personnel qualifié», écrit-il.

Et de compter sur une mise en oeuvre «mesurée» de l’article constitutionnel. D’une part, pour que les EPF puissent poursuivre leurs activités de recherche de pointe au service de la Suisse, et d’autre part pour former les diplômés en mathématiques, informatique, sciences naturelles et technique, «dont l’économie a urgemment besoin».

Le Conseil des EPF a encore pris congé de l’un de ses membres, le professeur Ralph Eichler, président de l’EPF Zurich. Le professeur Lino Guzzella lui succédera au sein du Conseil et à la tête de l’EPFZ.