Energie éolienne: place aux drones

La Suisse produit moins d’énergie éolienne que d’autres pays européens, mais a des objectifs ambitieux pour l’avenir. Une start-up de Lugano développe des drones pour produire de l’électricité à partir des vents de haute altitude.

En vue des élections fédérales du 20 octobreLien externe, voici la seconde vidéo d’une série consacrée aux conséquences des décisions politiques sur la vie quotidienne des habitants de Suisse.

Fin de l’infobox

Les vents, particulièrement en haute altitude, offrent un énorme potentiel comme source d’énergie renouvelable pour aider à résoudre la crise climatique.

En Suisse, la principale source d’énergie est l’énergie hydraulique. La construction de grandes éoliennes, en particulier dans les vallées suisses, reste controversée.

Aldo Cattano et Nicola Mona, fondateurs et patrons de la start-up SkypullLien externe, veulent contribuer à la recherche de sources d’énergie plus propres en exploitant au mieux les vents des sommets suisses.

La petite équipe basée à Lugano est en train de mettre au point un système utilisant un drone autonome relié par un câble à un générateur au sol qui peut produire de l’électricité à partir des vents de haute altitude.

Leur drone peut voler jusqu’à 600 mètres de haut, soit environ trois fois la hauteur d’une éolienne traditionnelle. Le prototype est un drone à voilure rigide, multicoptère , qui peut décoller et atterrir tout seul, sans avoir besoin d’un lanceur ou de vent au sol.

Leur plan est de développer un engin de 17 mètres d’envergure qui pourrait produire de l’électricité pour 1 000 à 1 100 ménages. Leur projet pourrait prendre encore trois ou quatre ans à réaliser.

En 2018, l’énergie éolienne n’a fourni de l’énergie que pour 36’500 ménages en Suisse, soit 0,2% de la consommation totale d’électricité du pays. Mais le gouvernement s’est fixé des objectifs énergétiques ambitieux. D’ici 2050, elle souhaite que 7 à 10% de la consommation d’énergie en Suisse soit couverte par l’éolien.

Les épisodes précédents

Génération globale
Veronica Almedom s’engage pour les droits des Erythréens

En Suisse, tout le monde est concerné par l’immigration, mais certains plus directement que d’autres.

Par SRF-SWI

Traduit de l’italien par Frédéric Burnand